Quelques lectures… et un poil de copinage.

Le Chant des Âmes, un titre bien trouvé ! Un petit mot sur mes dernières lectures... Je viens de finir Le Chant des Âmes de Frederick Rapilly, à paraître le premier juin aux éditions Critic. Ce polar est le deuxième de la maison d'édition après Le Projet Bleiberg de David S. Khara. Ce roman nous plonge dans l'enquête menée par un ancien journaliste de Paris-Flash, Marc Torkan, et une photographe, Katie, après qu'une jeune femme a été découverte morte et crucifiée, torturée, sur l'Arbre d'Or, en plein Brocéliande. Les média et les gendarmes, très vite, partent sur une piste sataniste, gothique, mais Marc et Katie, qui disposent de photos exclusives, vont se tourner vers d'autres voies, notamment vers le milieu de la techno, des raveurs, des DJ's. De Brocéliande à la Thaïlande, l'enquête va s'étendre et montrer à notre héros journaliste (lui-même meurtri depuis la mort de sa femme Caroline) que les apparences sont trompeuses, que le crime commis à Brocéliande possède des ramifications insoupçonnées... Dense et bien construit, ce polar ravira les amateurs ; documenté, précis sur l'univers de la techno, il vous apprendra également pas mal de choses dans ce domaine, surtout quand, comme moi, on ne s'est que rarement intéressé au sujet. Bref, l'intrigue est passionnante et donne toujours envie de connaître le fin mot de l'histoire. Le seul bémol restera sur la forme, pas toujours géniale, mais c'est un premier roman et on sent que l'auteur en a sous la semelle. On guettera donc les prochains titres de l'auteur avec curiosité et intérêt ! Bravo, lecture conseillée !

Les Vestiges de l'Aube sont de retour ! Je viens également de finir la relecture des Vestiges de l'Aube nouvelle version, à savoir celle éditée chez Michel Lafon. Si l'histoire en elle-même n'a pas trop changé, la refonte a énormément apporté. Le roman est plus dense, plus riche, plus fluide et j'ai eu grand plaisir à retrouver Barry et Werner. Cela dit, tellement de plaisir, même, que j'ai tout à fait cru lire un nouveau roman. Les Vestiges de l'Aube, de David S. Khara, nouvelle mouture, n'ont quasiment plus rien à voir avec l'édition Rivière Blanche. Je me suis régalé, et j'attends déjà la suite avec impatience ! On regrettera quand même que cette nouvelle édition ne mentionne pas l'ancienne chez Rivière Blanche ; j'ai trouvé ça vraiment dommage...


Et un nouveau roman pour Laurent Whale, un ! Puisque je parle de Rivière Blanche, comment ne pas évoquer Les étoiles s’en balancent de Laurent Whale, ma lecture actuelle ? L’auteur des Pilleurs d’Âmes s’en donne à coeur joie dans ce post-apocalyptique qui ravivra les amateurs du genre, notamment ceux de PJ Herault et de Gilles Thomas. Prenant, bien écrit (j’en suis à la moitié), Laurent nous emporte dans les pas de Tom Costa, un Troqueur qui essaie de survivre dans cette France où les villes sont devenues des états, où le monde s’est effondré sous le poids de sa suffisance. Je trouve Laurent Whale bien plus tendre dans ce récit (peut-être grâce à San), mais aussi plus dur par certains côtés. Je crois que l’auteur a tout simplement encore mûri et que ce roman-ci devrait faire parler de lui… j’essaierai dans retoucher un mot plus pertinent dès que je l’aurai fini ! On notera déjà, quand même, les superbes illustrations intérieures de l’excellent Jeam Tag !
Publicités

À propos de Thomas Geha


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :