Le sabre de sang… un mois après.

Cela fait désormais presque un mois que le Sabre de Sang 1 & 2 sont sur les tables des libraires. On peut d’ores-et-déjà faire un petit bilan…

Si les chroniques se font plutôt rares, j’ai pourtant la satisfaction d’apprendre que les ventes en librairie se passent bien. Le Sabre tome 1 nouvelle mouture rencontre visiblement un nouveau public quand le Sabre 2, lui,  se vend à la fois à de nouveaux lecteurs et à ceux qui avaient acheté la première version du tome 1. Résultat des courses : le tome 2 est en rupture chez le distributeur (Harmonia Mundi).  Les stocks sont en cours de réapprovisionnement, donc pas de panique pour ceux qui n’ont pas encore franchi le pas ! Cerise sur le gâteau, je commence à recevoir des mails de lecteurs qui ont beaucoup apprécié mon tome 2. Me voilà ravi, vraiment.

Je reviens aussi d’Étonnants Voyageurs, où le Sabre a été plutôt bien accueilli aussi puisque j’ai signé quasi 30 exemplaires, un score plus qu’honorable. Bon festival, d’ailleurs, à la fois en tant qu’auteur qu’éditeur (éditions Ad Astra) malgré une entrée très chère (10 euros, 8 pour les chômeurs, la bonne blague, allez sur le blog de Fabrice Colin pour savoir comment est sans doute réinvesti votre argent, celui des subventions ou celui des « partenaires’) (lire le passage sur l’open bar France 5, indécent, et ce n’est bien évidemment pas la faute à Colin, cela pendant que des familles ne peuvent pas venir sur le salon en raison du prix, et d’ailleurs on ne voit que très peu de familles sur le salon). La pluie a sauvé les apparences : pas de plage, pas de moules en terrasse ni de glace Sanchez possibles… il reste les livres, et le dimanche aura été une journée faste, du coup. On a l’ambition d’être populaire ou pas, EV a choisi son camp. Je vais dimanche à St-Maur des Fossés pour St-Maur en Poche, ce n’est pas la même chanson, DU TOUT. De toute façon « on »  m’avait rétorqué l’an passé sur mon ancien blog que si les gens n’avaient pas d’argent pour venir, il pouvaient rester chez eux. Bref. Je sais que ça grogne encore du côté des éditeurs et des libraires. Néanmoins, le salon aura été excellent, vécu dans une bonne ambiance, avec des rencontres très sympas, et même des retrouvailles. J’y ai retrouvé quelques lecteurs, comme Lorkhan, la dynamique Jennifer, Philippe, Annie, Paméla, Sandra, Valérian, Thibault, Fred, Laurent, etc. Un événement incontournable, même si cette année j’ai trop entendu dans mon entourage : « je n’irai pas, c’est trop cher ». (1)

Revenons plutôt à l’actualité du Sabre de Sang. Je serai demain, samedi 18, en dédicace au Forum du Livre de Rennes (3 quai Lamartine). Dimanche à St-Maur des Fossés pour le festival St-Maur en poche organisé par l’excellent librairie La Griffe Noire.

Je vous laisse avec une nouvelle chronique du Sabre de Sang, pas écrite celle-ci, mais sous forme de podcast. Elle est signée Philippe Boulier, collaborateur de la revue Bifrost. Le podcast s’appelle « La Bibliothèque Orbitale ». Je ne connaissais pas. J’ai écouté tous les épisodes hier soir et j’ai découvert deux ou trois trucs bien chouettes.

Philippe Boulier chronique le Sabre de Sang !

Et puis, si vous avez lu le Sabre de Sang, n’hésitez pas à laisser un commentaire ici, ça ferait vivre  un plus le blog  !

Bon weekend à tous !

(1) je prends le risque d’être une nouvelle fois incendié, mais tant pis, ce genre de choses, je ne peux m’empêcher de penser qu’il faut les dire.

Publicités

À propos de Thomas Geha


14 responses to “Le sabre de sang… un mois après.

  • Fabrice

    Thomas,

    Tu as parfaitement raison quant au fric réinvesti en boissons pour les auteurs : ça laisse pour le moins songeur, surtout quand on songe aux tarifs. Je pourrais te dire que je n’en ai pas parlé parce que ce n’était pas l’endroit mais la vérité, c’est que je n’y ai pas pensé (oubli réparé en partie, grâce à toi). Ceci étant, il ne s’agit malheureusement pas d’un exemple isolé.

    F/.

  • tomgeha

    Merci pour ton commentaire ici ! Et je suis bien d’accord sur le fait, qu’hélas, ce n’est pas un exemple isolé. Je pense d’ailleurs, aussi, à certaines réunions libraires/diffuseurs/distributeurs auxquelles j’ai pu me rendre quand j’étais encore libraire…

  • Lelf

    Et hop, montée de culpabilité pour ne pas encore avoir trouvé le temps de faire ma chronique ^^’
    En tout cas c’est chouette si ça se vend bien comme ça.
    Je soutien cette dénonciation du prix d’entré. Presque pas d’adolescents sur le salon malgré la présence de pas mal d’auteurs qui peuvent les intéresser et peu de familles, ce qui est rare en festival de ce type . Tout cela est bien dommage et je trouve ça sacrément moche de restreindre l’entrée à ceux qui ont des moyens importants et de priver les autres de ces découvertes et échanges.

  • phooka

    Promis promis promis, je le lis la semaine prochaine et je le chronique. gros coup de honte sur ce coup là, je suis complètement à la ramasse en ce moment…

  • tomgeha

    Pas de soucis les filles ; vous en faites déjà bien assez pour moi ! Je ne reproche pas du tout l’absence de chroniques ! le livre n’est sorti qu’il y a un mois, je trouve ça tout à fait normal.

  • Arnaud Boutle

    Tu sais les salons où l’on paye pour voir les auteurs, outre atlantique c’est courant. Et les signatures aussi sont payantes… Suivant les auteurs qui signent tu payes un prix différent. L’organisation d’E.V. ne fait que suivre un triste mouvement consumériste.

  • Lucie

    Si au moins les auteurs étaient rémunérés, comme le suggérait Francis Mizio il y a quelque temps sur son blog, ça aurait un sens. Mais là, 10 euros et 8 pour les chômeurs, c’est du total foutage de gueule.

    Non, le vrai foutage de gueule, c’est qu’on t’ait répliqué que si les gens n’avaient pas d’argent, ils pouvaient rester chez eux.

    Ben, moi, pendant que vous autres les rôôômanciers étaient à St Malo sous la pluie, j’ai participé à un petit salon BD pour la jeunesse très sympa et totalement gratuit, près de chez moi, où je me suis incrustée en tant qu’auteur local grâce à Il était 7 fois et à ses illustrations 😉
    Mais les gens qui venaient m’acheter (la plupart des gens que je connaissais) voulaient mes textes adultes. Que j’ai vendus sous le manteau ^^

  • tomgeha

    eh oui, parfois, rien de tel que les petits salons 😀 moi j’ai une affection particulière pour celui de Plestin-les-Grèves !

  • Fabien Lyraud

    A titre de comparaison la Foire du Livre de Brive, deuxième manifestation littéraire de France avec entre 600 et 800 auteurs chaque année, selon les millésimes, a un accès totalement gratuit. Et pourtant dieu sait si c’est une manifestation parisiano parisianiste décentralisée. Quoique c’est quand même mieux avec la nouvelle équipe municipale depuis 2008.
    Et je vois qu’EV a piqué l’idée du train des auteurs à la Foire de Brive, en plus. Le foie gras en moins certainement.

  • Vosseler

    Bonjour,

    Je viens d’achever la lecture des deux tomes du sabre…et je souhaite témoigner qu’au-delà de toutes les observations critiques qui pourront ou ont été faites, et qu’il m’est possible de partager, le sentiment (et au final l’émotion) qui c’est dégagé de cette lecture et d’avoir entre les mains un écrit (oublié et de jeunesse) de Mme Verlanger.

    Merci de m’avoir entrainé en cette anamnèse

    • tomgeha

      Que dire ? A part que c’est sans doute le plus beau compliment qu’on puisse me faire…
      Peu d’auteurs assument une forte filiation avec Julia Verlanger (Il y a Whale, Genefort…).
      Moi, c’est juste mon idole !

  • Lorhkan

    Promis, je fais une chronique… dès que j’aurai lu ce deuxième tome !

    Et je changerai alors ma signature sur un certain forum… pour une nouvelle issue du tome 2, comme convenu ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :