Psychindus, recueil numérique.

Bientôt en numérique… un recueil de quelques-unes de mes nouvelles libres de droit. Dont une totalement inédite. Plus d’infos tout bientôt !

Extrait de la nouvelle « phare » épnonyme.

/Séquence01/ Vortex/Tomas/

Il est très facile de rentrer dans le sanctuaire de la musique psychindus : il faut traverser un sas de sécurité aux parois peintes de figures tribales ou de scènes pornos. Ensuite, on tombe nez à nez avec deux CryoGirls au teint plus blanc que la neige, aux cheveux charbon et aux lèvres rouge sang. Elles offrent un sourire froid, qui se veut sensuel, et relèvent votre code rétinien. Si vous n’êtes ni fiché chez les miliciens ni complètement fauché, vous rentrez dans leurs petits papiers. Sinon, elles font jouer leurs muscles synthétiques. Et basta. Dehors.
— Tu peux rentrer beau gosse, articule lentement l’une d’entre elle.
Elles s’écartent pour me laisser passer. Devant moi, une porte métallique rouge s’ouvre et une explosion de musique électronique vient cogner mes tympans. Ça va, ils sont endurcis depuis que quelques implants les ont rendus à la fois plus performants et plus sensibles aux harmoniques musicales. La zique c’est mon trip. Avec l’alcool, les drogues, les nanas et le Réseau. Celui-là, c’est mon taffe de toute façon ; mieux vaut aimer, donc. Je suis Grand Juge pour jeux en réalité subjective. En gros j’arbitre des tas de mecs qui se castagnent dans des univers virtuels. Je suis celui qui analyse les actions et fait respecter les règles. Boulot sympa, même si certains joueurs détestent  se soumettre à des règles.
À l’intérieur, le Vortex — nom de ce sanctuaire — ressemble à une cathédrale. Tout y est en pierre, les pièces montent très haut en voûtes décorées, soutenues par des piliers gigantesques. Comme dans une antique cathédrale, on y trouve le chœur, où se produisent les Psyho-D. C’est à ces mecs ou nanas que l’on doit les mélodies psychindus. Des avant-garde pour moi. Des génies. Leur musique paraît naître directement dans votre esprit et se diffuser dans vos tympans. On ne sait pas comment ils font et on s’en fiche : le résultat est fantastique.
La fumée a envahi l’endroit ; faut pas s’attendre à la clime : ici on privilégie les atmosphères lourdes, on aime l’odeur du shit, du crack, du borique, etc. Sur les écrans muraux défilent des images psychédéliques. Très speed. Au milieu des pistes, des cages aux barreaux fluorescents renferment des fauves dangereux qui se combattent. Des dents acérées crèvent les fourrures, du sang gicle, des cris grondent. Quand un fauve meurt, il se dématérialise. Ce ne sont que des hologrammes mais ils participent à l’atmosphère poisseuse et hystérique du Vortex. J’essaie de me frayer un passage parmi la foule.

Advertisements

À propos de Thomas Geha


3 responses to “Psychindus, recueil numérique.

  • Artikel Unbekannt

    Bientôt un an que ce billet a été publié.
    Bientôt un an que « Les créateurs » est paru, avec à la clé un joli succès public et critique.
    Une question s’impose, et je m’étonne qu’elle n’ait pas été postée plus tôt: une édition papier de « Psychindus » -rien que le titre fait rêver, goûts musicaux personnels oblige- est-elle envisageable ?
    Un « oui » franc et massif serait évidemment l’idéal, mais je saurais me satisfaire dans l’immédiat d’un « peut-être » en points de suspension… Surtout si les nombreux admirateurs des « Créateurs » ajoutent un commentaire enthousiaste à la suite de celui-ci…

  • Artikel Unbekannt

    « En numérique only »… 😦
    Merci quand même pour la réponse, Thomas, et tous mes voeux au passage. Au plaisir de te relire, sous quelque forme que ce soit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :