de tout, de rien, du vrac.

Oui, encore un titre d’article parlant… mais quand on n’est pas inspiré…

Allez, allons, tout ça. Quelques nouvelles du front. Sous l’ombre des étoiles, mon planet-op, sera disponible dans moins de deux semaines, et j’ai hâte, ma foi ! Une nouvelle chronique a fait son apparition sur le ouèbe, celle de Arieste. Vous pour la lire en cliquant sur cette phrase. Magique, non ?

Soit. Dans la catégorie « magie », justement, ça se faisait attendre, mais le numéro de Géante Rouge qui m’est en grande partie consacré, est désormais commandable en ligne. Si, si, essayez en cliquant sur cette nouvelle phrase, je vous promets qu’elle vous mène au bon endroit !

Vous voyez ! J’avais raison !

Bon, on passe à Réalité 5.0, l’anthologie SF des éditions Goater. Une première chronique vient de tomber sur le blog d’Un papillon dans la lune. Vous avez des doutes ? Suivez donc l’exemple de vos mouvements de souris ou de pad numériques précédents, et constatez par vous-même cette capitale information.

Je sais, c’est dingue. Ca marche.

Hormis ça, quoi de neuf ? Eh bien, je corrige des épreuves (celles du Sabre de Sang pour l’édition Folio), j’attends des épreuves (celles de mon roman jeunesse, Cent Visages, chez Rageot), je corrige deux romans, une nouvelle et en écris une inédite (pour l’intégrale Alone chez Critic), et j’écris deux nouvelles pour deux anthologies à paraître l’an prochain.

Ah, et si, j’allais oublier. En décembre, je serai à Sèvres pour les Rencontres de l’Imaginaire version 10.0. Un événement devenu incontournable grâce à l’acharnement de Jean-Luc Rivera. Une anthlogie officielle sera présentée là-bas : Vampires à contre-emploi, dirigée par Jeanne-A Debats. Elle contient une nouvelle de ma pomme : Le vampire et ElleC’est édité chez Mnémos.

Dernière news, et pas des moindres : mon recueil de nouvelles, Les Créateurs, sort en fin de mois (le 29 novembre pour être exact), en numérique. Regardez sur Epagine, par exemple. Vous verrez bien que je ne mens pas. Il sera également disponible directement sur le site de mon éditeur, bien sûr. Les nouvelles seront achetables à l’unité.

(c) Laurent Guillet. Le recueil contient six nouvelles : La voix de Monsieur Ambrose/ Bris/ Là-Bas/ Sumus Vicinae/ Copeaux/ Dans les jardins.

(c) Laurent Guillet. Le recueil contient six nouvelles : La voix de Monsieur Ambrose/ Bris/ Là-Bas/ Sumus Vicinae/ Copeaux/ Dans les jardins.

Advertisements

À propos de Thomas Geha


3 responses to “de tout, de rien, du vrac.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :