Mes Imaginales 2014…

Bonjour, ô lecteurs !

Comme vous le savez (ou pas mais dans notre micro milieu de l’imaginaire c’était dur de passer à côté), la semaine dernière voyait la grand messe de la fantasy à Épinal. Je n’y étais pas allé depuis 2011 et la sortie du Sabre de Sang 2. Je dois dire que j’y ai vu une différence notable : pour cette édition 2014, il y avait beaucoup plus de monde et, je crois, beaucoup plus d’achats. Comme en plus l’ambiance festive s’y prêtait, tout le monde était souriant. Et autre preuve qu’il y avait beaucoup de monde : d’habitude, je croise à peu près tout ceux que je connais (et apprécie), tandis que cette année j’ai loupé plein de monde et croisé fort peu pas mal d’amis. Mon programme, cela dit, était plutôt intense puisque j’avais entre le jeudi et le dimanche deux cafés littéraires + le match d’écriture le vendredi. Le vendredi, je n’ai donc vu que de très loin le site des Imaginales puisque la BMI d’Epinal a accueilli ce petit jeu organisé par le Club Présence d’Esprit, et sous la houlette de l’impitoyable (mais néanmoins adorable) Magali Couzigou. Donc, tant que je suis à évoquer ce fameux match mettant aux prises amateurs et professionnels, j’avoue m’être bien amusé. J’étais dans l’équipe Poulpissisme avec deux charmantes auteurs pros : Anne Rossi et Cindy Van Wilder (lauréate cette année du Prix Imaginales). Même si nous n’avons pas gagné, devancés de très peu par deux équipes d’amateurs, je garde un bon souvenir de l’exercice. D’abord parce que mes compagnes d’équipe étaient très cools, ensuite parce que j’ai bien aimé écrire cette nouvelle en deux heures et quelques. Ecrire aussi vite et dans ces conditions, ce n’est pas trop dans ma façon de faire et du coup j’étais moyennement satisfait du résultat, mais malgré tout, nous avons eu la satisfaction de terminer première équipe pro  🙂 Malheureusement, je n’ai pas pu participer à la déclamation des résultats, étant tombé dans un resto qui… oubliait de nous servir. Tant pis !

Pour le reste du programme, mes cafés littéraires étaient très sympas, l’un Chiens de Guerre avec Joe Abercrombie et Antoine Rouaud, l’autre sur l’anthologie des Imaginales, Bardes & Sirènes, avec Pierre Bordage, Samantha Bailly, Carina Ronzenfeld et les deux anthologistes de choc, Lionel Davoust et Sylvie Milller ! D’ailleurs, pour finir sur le thème des anthologies du festival, j’ai rempli la mission que je m’étais juré d’honorer : c’est à dire que j’ai parlé à l’un des organisateurs de quelque chose qui me tient à cœur, à savoir qu’il serait vraiment génial que tous les auteurs de l’anthologie soient invités, étant donné qu’ils sont une des vitrines principales du festival et que ça permet à tous les lecteurs qui ne peuvent prendre que l’anthologie (par exemple) d’avoir plus d’interactions avec les auteurs. Ma suggestion a été écoutée, je suis très content, on verra pour la suite, donc !

Voilà pour le survol du programme !

Le festival en lui-même m’a une nouvelle fois apporté beaucoup de joies. J’avais décidé de rester scotché un maximum à ma table de dédicaces. L’effet a été radical : j’ai signé énormément de livres. Je n’ai pas compté, mais c’est beaucoup. Normal, il y avait l’antho du festival, mais j’ai signé à peu près tous les livres de ma biblio (que les libraires avaient of course). Autre conséquence, j’ai rencontré énormément de lecteurs, tous plus chouettes et passionnés les uns que les autres. Si je commence à citer des noms, ce qui me désole c’est que je vais oublier des gens. Je ne cite donc personne parce que toutes les rencontres m’ont plu. J’ai eu d’excellents moments en compagnie de cette joyeuse bande de blogueurs qui avaient participé, notamment, à mon « Mois de » sur Book en Stock. Miss Dup était là, un vrai bonheur sur pattes, cette Vénérable, dynamique et généreuse. Je comprends encore mieux pourquoi Book en Stock est devenu au fil des ans une véritable place forte en terme de blog consacré à l’imaginaire. Le samedi soir, avec François Baranger, nous avons même mangé en tête à tête avec deux supers lectrices (Sia et Anne), pour un moment vraiment agréable. Quelques instantanés du festival :

photo 2photo 1photo 3

+++

Par ailleurs, j’ai revu plein de gens que j’aime et admire, comme André-François Ruaud, Christophe Thill, Jean-Claude Vantroyen et Nicole Noël, Alain Blondelon et l’équipe d’Armada, Estelle Faye, Valérie Milady, Xavier Mauméjean, Hervé Jubert, Sylvie Denis, Pascale Doré et Mandy, Laurent Genefort, Fred Morwenn, ma maman Danielle Martinigol, les amis de l’Atalante, etc., fait la connaissance de plein d’autres comme Alexandre Girardot, Stefan Platteau, Philippe Boulier, Eleynia édition… ai discuté fées avec Pierre Dubois, SF avec Andrevon… pff, trop de choses, trop de bons souvenirs pour être capable de tous les évoquer. Là aussi, quelques instantanés de ma soirée de vendredi soir (qui était juste… parfaite ! )

photo 4photo 5photo 6photo 7











































Que dire de plus ? Vivement la prochaine fois ! En attendant, merci aux organisateurs, qui ont fait un super boulot, de Marion qui a géré ma batterie de téléphone morte (alors qu’il me fallait joindre impérativement François Baranger), à Stephane Wieser et Stéphanie Nicot et Bernard Visse, en passant par les bénévoles et les chauffeurs toujours disponibles quand et où il faut.

A bientôt ! C’était chouette !

Publicités

À propos de Thomas Geha


2 responses to “Mes Imaginales 2014…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :