Ya kékun ???

La réponse à la question de ce titre d’article est bien évidemment d’une évidence évidente : non, il n’y a plus personne (ou presque, seulement quelques échos dirait-on) sur ce blog. Laissé à l’abandon, ou pas loin, c’est le triste constat que je retire, finalement, des efforts que j’ai pu faire ces dernière années à la fois sur les réseaux sociaux et sur le net (sphère blogueuse donc) pour faire connaître mon travail. Si ma page facebook professionnelle (cherchez pas, je n’en ai plus de personnelle depuis de longs mois) est toujours active, elle ronronne juste tranquillement, même si, il est vrai, mon activité éditoriale en tant qu’auteur cette année (et contrairement à 2014, très riche) frôle le zéro absolu. Rien de publié. Ne cherchez pas d’explications, je vous les donne : 1 / 2014 a été une année éprouvante niveau boulot, 2/ = 2015 année de vacances (en écriture) 3/  + Une vie personnelle et professionnelle épanouie (oui, ce sont des choses qui arrivent !) 4/ Finalement, pas envie, pas de motivation, pour cette activité professionnelle qu’est l’écriture, etc., etc. malgré de nombreux appels du pied d’éditeurs (que j’aime en plus).

Un certain détachement ou je m’en foutisme de ma part, j’imagine…

Juste besoin de me faire plaisir sur quelques textes ici et là, notamment une novella que j’avais très envie de fignoler tranquillement dans mon coin, texte que j’ai achevé il y a deux mois et actuellement en lecture chez le boss d’une revue bien connue des amateurs de SF (avec un premier retour très encourageant dira-t-on quand même). Ce texte, j’en ai déjà parlé ici d’ailleurs, c’est Une île (et quart) sous la Lune Rouge, qui m’a procuré un vrai plaisir d’écriture. J’aimerais beaucoup continuer dans cette veine « wilsonienne » (de Robert Charles Wilson, hein, rien à voir avec les raquettes de tennis) comme me l’a dit, avec une certaine gentillesse, Laurent Genefort.

Brocéliande Fantastic. Image de Laurent Miny (c)

Du coup, pas d’actualité, pas de salons hormis, je crois, aux Imaginales et à Angers pour ImaJ’n’Ere, au premier semestre. Et, le 18 octobre, dimanche prochain, donc, au festival Broceliande Fantastic, raison principale de cet article. C’est l’ami Laurent Miny et la ville de Ploërmel qui m’invitent (pour la troisième fois). Et je suis ravi de pouvoir aller signer quelques livres là-bas. Si vous passez dans le coin, n’hésitez donc pas à faire un arrêt au stand, je serai content de vous y voir.

A part ça, tout va parfaitement bien, on se fait vite à l’absence de deadlines pour l’écriture des romans (remplacées il est vrai par des deadlines pour la direction de romans aux éditions Ad Astra et Critic, comme les prochains Bertrand Passegué, ou encore Arca de Romain Benassaya, un nouvel auteur qui m’a bien bluffé. Et chez Ad Astra, Denis Hamon et son excellent Les compagnons du Foudre), et on se fait tout aussi vite à ne plus aller à droite et à gauche pour des salons et festivals. Bref, tout est calme, tout est bien. Je commence un nouveau roman dans les semaines qui viennent. Sans doute de la fantasy… en attendant, bien sûr, de reprendre l’univers d’American Fays avec Anne Fakhouri, pour un deuxième opus en compagnie des No Ears Four (publication prévue en 2017, toujours aux éditions Critic).

A bientôt, peut-être à Ploërmel dimanche 🙂

Thomas.

Advertisements

À propos de Thomas Geha


One response to “Ya kékun ???

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :