Suites Apocalyptiques (6)

Briseras-tu l’harmonie vicieuse quand le cercle se défera ?
Ôteras-tu de son grain la beauté qui s’impose de mourir ?
Aimeras-tu l’assassin en larmes devant une fleur fanée ?
Noieras-tu de ton obscurité les rayons du jour d’été ?

Se brisera d’être fanée la mort d’été, se noiera l’harmonie imposée, s’aimera l’assassin dans son obscurité, s’ôtera le cercle en larmes de la fleur vicieuse.

Se défera le grain.
Mourront les rayons du jour.
La beauté.

(Suites Apocalyptiques est une série de courts textes d’ambiances apocalyptiques publiés sur mon blog, pour le faire (re)vivre un peu, à raison d’un à deux textes par semaine) (Just for fun comme on dit) ; du texte, juste du texte, pas d’image, pas d’enjolivement, juste ce qui passe par la tête)

Si vous souhaitez recevoir directement par mail mes « Suites Apocalyptiques », c’est possible ! Il suffit de s’inscrire en envoyant un mail à thomasgeha@gmail.com.

Advertisements

À propos de Thomas Geha


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :