Suites Apocalyptiques (11)

À une heure, il naît.
À deux heures, il est.
À trois heures, il sort du berceau.
À quatre heures, il tente de se lever, haut.
À cinq heures, il vacille.
À six heures, il marche, vrilles.
À sept heures, il observe à l’entour.
À huit heures, il court.
À neuf heures, il apprend.
À dix heures, il comprend.
À onze heures, il mémorise
À midi, il temporise
À treize heures, il reprend
À quatorze heures, il se répand
À quinze heures, il s’étend
À seize heures, il domine.
À dix-sept heures, il culmine.
À dix-huit heures, il a mauvaise mine.
À dix-neuf heures, il fourmille.
À vingt heures, il vacille.
À vingt-et-une heures, il tente de se relever
À vingt-deux heures, il est couché,
À vingt-trois heures, il tremble de peur.
À minuit – hé ! – il meurt.
__________________

Si vous souhaitez recevoir directement par mail mes « Suites Apocalyptiques », c’est possible ! Il suffit de s’inscrire en envoyant un mail à thomasgeha@gmail.com.

(Suites Apocalyptiques est une série de courts textes d’ambiances apocalyptiques publiés sur mon blog, pour le faire (re)vivre un peu, à raison d’un à deux textes par semaine) (Just for fun comme on dit) ; du texte, juste du texte, pas d’image, pas d’enjolivement, juste ce qui passe par la tête)

Publicités

À propos de Thomas Geha


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :