Le Court Roulette 2017 ? Du V et du Z !

Bonjour à tous !

22049791_1674938869245830_6239270904662137059_n

Je n’avais pas encore pris le temps d’évoquer ici un événement auquel j’ai pu participer récemment, et pour lequel j’étais… juré. De quoi donc ? Mais du festival Le Court-Roulette bien sûr ! Sous ce drôle de nom se cache un festival oulipien de courts métrages. En effet, c’est une roue genre « roue de la fortune » qui détermine les contraintes que les cinéastes vont devoir utiliser dans un court métrage à réaliser en une semaine.

Eléments à placer : – Personnage : Un phallocrate – Objet : Un skateboard – Lieu : Une boucherie et/ou charcuterie – Phrase : « Est-ce qu’Edison a dormi avant d’allumer la lumière ? » (Dr Octopus, dans Spiderman 2)

Comment ai-je atterri là ? En tant qu’écrivain de SF, j’imagine que j’avais toute ma place dans un jury de festival dont la thématique, cette année, était le savant fou ! C’est certain que là dessus, notre littérature en connaît un rayon. J’ai donc été débauché par Armel Barbas (de l’excellente Fabulaire), qui s’occupait, avec Camille Archambeaud, de la présentation de la soirée. Et, de ce point de vue, il y a eu des étincelles. Les personnes présentes ne diront pas le contraire, la mise en scène de la présentation était vraiment bien fichue, marrante, et astucieuse !

24068286_10214206359583199_5395171881924468705_nBref. J’étais membre du jury avec quatre éminentes personnalités : Pauline Goasmat (réalisatrice), Rurik Sallé (acteur, journaliste, entre autres casquettes), Adélaïde Castier (journaliste à France 3) et l’irremplaçable Laurent Lefeuvre (auteur de bandes dessinées, et fin connaisseur des cultures populaires).

 

Nous avons donc pu, aux premières loges, profiter de la quinzaine de courts métrages en compétition. Et, nom de Zeus, que ce fut difficile de les départager ! Il faut dire que non seulement il y avait de la qualité, mais aussi une grande diversité dans le traitement de la thématique.

C’est donc après d’intenses débats que nous avons pu déterminer nos choix. Avec deux prix, celui du jury, et celui de la créativité.

Tout d’abord, le prix du jury pour Sang Froid, un film de Flavien Videau, Julien Noin, Maud Wambergue, François Le Bournot, Camille Lopez, Johan Girard, Mathilde Lacombe, Zahra Abdelmalek, Kevin Hetzel, Tiphaine Corre, Blanche Ripoche :

Et enfin, le prix de la créativité, accordé à Teddy, un film de Corentin Levasseur, Lorenzo Prigent-Piussi, Mauve. :

Encore bravo aux heureux élus. Encore une fois, si le choix du prix du jury a été unanime pour Sang Froid, belle variation vampirique sur un ton « Cuisine & Dépendances« , le choix a été plus cornélien pour le prix de la créativité, tant les courts intéressants ne manquaient pas, qu’ils soient de facture très pro ou pas. Pour ce prix de la créativité, les idées, les astuces narratives, l’angle de l’histoire, ont autant compté autant que la pure technique, ou la qualité d’interprétation 🙂

Tous les courts métrages sont visibles sur le Youtube du festival.

En tout cas, ce Court Roulette 2017 était une belle expérience… et qui sait si je ne me lancerai pas dans un scénario pour l’an prochain ! Merci à l’organisation qui m’a permis de participer à cette belle fête !

24291506_1748903975182652_109032636041486182_o-2

Les crédits photos sont tous de Carlito Studio, sauf erreur. Et sauf celle où je sors de la machine, prise par Laurent Lefeuvre.

Publicités

À propos de Thomas Geha

Ecrivain / Littératures de l'imaginaire. Voir tous les articles par Thomas Geha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :