Des sorciers et des hommes, quoi de neuf ?

Bonjour à toutes et tous,

Je ne peux pas dire que mon blog soit bien mis à jour ces derniers temps ; il faut dire que j’ai pas mal bourlingué depuis, ici et et là, physiquement ou virtuellement 🙂 Qui plus est, étant également #libraire je suis rentré dans une période d’activité très intense, notamment avec le fameux Mois de l’Imaginaire, qui en est rendu à mi-parcours.

Toujours est-il que d’un point de vue créatif, ces dernières semaines ont été à peu près nulles, sauf pour une chose : la signature d’un gros contrat BD chez les Humanoïdes Associés, pour un projet que la maison d’édition dévoilera elle-même. Néanmoins, les tests m’ont demandé beaucoup d’énergie, et laissé peu de temps pour le reste depuis cet été. Hormis cela, j’essaie de finir une nouvelle pour Galaxies, rendre mon prochain Carnoplaste et une autre nouvelle pour l’anthologie Frontières de l’association ImaJn’ère, ainsi que, enfin, un roman de fantasy pour un autre éditeur que Critic cette fois-ci. On dirait que mes soirées – voire mes nuits – seront bien occupées ces prochains temps ! 

draconesPetite parenthèse publication, tout de même : ma nouvelle « Chuchoteurs du Dragon », initialement au sommaire de Reines & Dragons chez Mnémos (anthologie épuisée), va connaître une nouvelle vie dans l’anthologie « Dracones » publiée par les éditions Elenya, dans le cadre du Salon Fantastique qui se tiendra le weekend du 1er novembre. Je vous engage, amis parisiens, à y aller ! Plein d’auteurs de l’anthologie, comme Emmanuel Chastellière ou Estelle Faye, y seront présents 🙂

J’en reviens à mon roman Des sorciers et des hommes, paru en mai dernier (déjà!). Outre que les bonnes chroniques se sont enchaînées (voir plus bas), le roman a eu l’insigne honneur de se voir nommé à deux prix. La première nomination, pour le Prix Bob Morane, dans la sélection du deuxième trimestre. La deuxième vient de l’annonce des finalistes du Prix Imaginales des Lycéens (PIL) et ô surprise, ô joie bonheur, Des sorciers et des hommes  figurait dans cette short-list ! Me voilà ravi de la réception de ce livre.

J’ai également enchaîné quelques dates et festivals depuis la sortie du roman en mai : à commencer par les Imaginales (où j’ai beaucoup vendu, c’était un premier bon signe visiblement), puis aux librairies Mots & Images et Gwalarn, et aux festivals Wazabi (Saint-Herblain) et la 25ème Heure du Livre (Le Mans) que je remercie chaleureusement. Je suis d’ores-et-déjà invité aux Imaginales 2019, donc je vous tiendrai au courant au mieux de mes déplacements qui s’achèvent, cette année, à Grenoble chez Decitre ou officie un excellent libraire, Mathieu Betton ! Ce sera le 26 octobre, j’espère vous y voir si vous êtes de cette région magnifique !

dessorciersetdeshommes

 

Je vous parlais de nombreuses chroniques et articles sur Des sorciers et des hommes, en voici un joli florilège :

  • Pour le Bibliocosme : « Thomas Geha est reparti pour un tour avec un nouveau roman de fantasy où il fait la part belle à la sorcellerie et à une ambiance débridée, cela fait plaisir à lire. »
  • Du côté de Hati : « L’auteur sait emporter le lecteur même quand celui-ci n’est pas forcément sensible à la Sword & Sorcery classique, ce qui est mon cas. Les points forts sont les personnages et le ton du récit; »
  • Sur RCF, l’excellent Arnaud Wassmer nous avait convié, moi et Lionel Davoust, à parler de nos romans dans l’émission Regards sur la culture. Du coup, on ne s’est pas privés d’y foncer et le résultat est ici, en podcast : Regards sur la culture Davoust Geha.
  • Syfy y va de sa chronique élogieuse, par le biais de Nathalie Z : « Des sorciers et des hommes est un one-shot mediéval fantastique qui se dévore comme une saison de série tv, épisode par épisode avec un final épique mettant en scène tous les personnages de l’histoire. la magie y est originale et élégante, les personnages secondaires, notamment féminins sont très bien écrits. »
  • Le magazine Le Peuple Breton n’est pas en reste et en parle sous la plume de Gaël Briand.
  •  Le charmant petit monstre, elle s’exclame : « J’ai A-DO-RÉ lire les aventures de Pic Caram et Hent Guer. Mais vraiment kiffé sur une échelle percevalienne de 54 à 189. Thomas Geha a un pouvoir de conteur du tonnerre. Il te fait rentrer dans l’histoire sur un claquement de doigts et tout d’un coup, te revoilà assis par terre au coin de la cheminée à entendre les vieux récits extraordinaires de Père Castor. En plus trash quand même. »
  • C’est avec fougue que Pretty Rosemary le clame haut et fort et je suis d’accord : « J’ai aussi et surtout particulièrement aimé la façon dont les femmes sont mises en avant, le statut qui leur est souvent naturellement accordé dans les différents coins de Colme. Yasi la mercenaire déchue, Joanni la guerrière prodige de Scalèpe… Plus badass tu meurs. »
  • Le comité des bibliothèques de Paris a fait aussi de Des sorciers et des hommes un coup de coeur : « Un roman très réussi ! Dans la veine des récits de sword & sorcery d’antan, à la Conan ou Elric le nécromancien, Thomas Geha nous livre les aventures d’un guerrier et d’un sorcier qui mêlent leur destin pour quérir la fortune. Peu soucieux de morale, tous les moyens leur sont bons, et chaque aventure les voit passer du statut de héros sympathiques à celui de répugnants mercenaires âpres au gain. Toute la réussite du roman tient à ce changement qui s’opère dans le regard du lecteur, petit à petit, jusqu’à un final en apothéose. Un pur plaisir de lecture qu’on ne saurait trop recommander. »
  • Pour Lorhkan, un des plus anciens blogueurs de mes contacts : « « Des sorciers et des hommes » est donc une belle réussite (joliment illustrée par la belle couverture de Xavier Colette), rendant hommage aux maîtres de la sword & sorcery tout en s’en émancipant, et à la construction osée mais pleinement maîtrisée. »
  • Pour Ryuuchan, qui m’a fait bien plaisir : « La façon dont les fils se tissent et s’entremêlent est d’autant plus réussie que chaque élément trouve sa place à la fin, de manière subtile. »
  • Du côté de Black Wolf, fidèle lecteur : « L’univers que construit l’auteur ne manque pas de se révéler solide et efficace. Certes sur les grandes lignes il reste plutôt classique, mais Thomas Geha arrive à y apporter sa petite touche personnelle, principalement au niveau de la magie, pour le rendre intéressant à découvrir. »
  • J’ai aussi eu la joie de trouver Des sorciers et des hommes dans les coups de coeur de Jean-Luc Rivera sur ActuSF même s’il aurait aimé que sois encore plus amoral 🙂 Au passage, je le remercie pour l’excellent café littéraire qu’il a animé aux Imaginales.
  • Toujours sur ActuSF, j’ai donné une interview qui développe mes choix narratifs dans Des sorciers et des hommes. Interview dirigée par Estelle Hamelin.
  • Un coup de coeur qui m’a fait extrêmement plaisir (cherchez pas, un truc corporate), celui de Mathieu Betton, libraire à Decitre : « Thomas Geha nous propose d’arpenter la Grande Île de Colme, en compagnie d’un duo de choc : le roublard Pic Caram, sorcier aux rubans et Hent Guer, un barbare avide d’en découdre. Deux compères qui ont un seul but, amasser toujours plus d’or. Pour cela, tous les contrats sont intéressants à prendre, quitte à s’attirer les foudres d’une tripotée de fâcheux. Et justement, c’est un peu leur spécialité. Un roman qui sent bon la « Sword & Sorcery » et les pulps. L’auteur, en plus de raviver de beaux souvenirs, nous offre une lecture carrément jouissive ! »
  • Une consoeur, cette fois-ci : la libraire du Nuage Vert à Paris : « Le récit fait la part belle aux personnages secondaires, en particulier aux personnages féminins, et permet de multiplier les points de vue. Avec un ton souvent sombre mais qui n’oublie pas quelques pointes d’humour, Thomas Geha nous propose des personnages qui sortent de l’ordinaire, un récit qui s’étoffe et se complexifie au fur et à mesure des épisodes le tout dans des décors magnifiques. »

C’est tout pour cette fois 🙂 J’en ai oublié mais comme je le disais, je manque un peu de temps pour mettre à jour mon blog. En tout cas, merci de me suivre, merci d’avoir suivi Des sorciers et des hommes, et merci à ceux qui suivront (parce que le livre fait encore parler de lui, ce qui me fait plaisir).

Thomas.

 

Publicités

À propos de Thomas Geha

Ecrivain / Littératures de l'imaginaire. Voir tous les articles par Thomas Geha

5 responses to “Des sorciers et des hommes, quoi de neuf ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :