Archives de Tag: Izhpenn 12

un peu de musique (BO sabre de sang part 2)

bigre ! quel mystère !J’ai évoqué les deux principales sources d’inspirations du Sabre de Sang 2, avec Izhpenn 12 et Toumast. Voici maintenant des choses plus ponctuelles, des titres écoutés pour des chapitres en particulier, ou des albums…

Premier sur la liste, le groupe Organge Blossom, et en particulier le titre Desert Dub. J’ai écouté ce titre formidable d’ambiance et d’évocation pour mes chapitres 11 et 12, où apparaît un acteur majeur de la première partie du roman : le karao Rathem ij’Tanal. Je n’en dis bien sûr pas plus sur ce personnage, ou le contenu des chapitres, mais j’avoue que ceux-ci m’ont procuré beaucoup de plaisir d’écriture…

Ensuite, deux chansons du groupe Tunng m’ont servi, pour l’une à conclure la première partie, pour l’autre à rédiger l’interlude. L’écriture de l’interlude – comme pour le premier tome – aura été un moment difficile, en raison de la densité d’informations à y faire passer, mais aussi une sorte de rêve éveillé grâce à The Roadside. Le morceau m’a en outre, inspiré le poème en exergue de la seconde partie du roman.  Quant à it breaks, joli morceau un brin mélancolique, il m’a particulièrement servi pour une scène entre  Kardelj et Aaren – personnage que vous allez apprendre à connaître.

Pour clore cette deuxième partie sur mes inspirations musicales, un petit tour du côté d’un très grand artiste : Yair Dalal. J’ai découvert celui-ci grâce aux artistes du label d’Erik Marchand, notamment en faisant quelques recherches sur Izhpenn 12 dont j’ai parlé dans la première partie de mes inspirations. Je vous laisse avec un morceau live. C’est beau, très beau.

à bientôt pour le troisième et dernière partie !

Publicités

un peu de musique / BO sabre de sang 2 (part 1)

Certains écrivent en musique, tout le temps. En règle générale, je ne le fais pas pour les romans. Mais pour le Sabre de Sang 2, je voulais trouver des tonalités particulières pour bercer ma narration, pour faire surgir des décors et des ambiances. J’ai donc opté pour l’écriture en musique.

J’ai voulu pour l’ambiance des musiques d’inspiration orientale, ou carrément orientales. Peu importe s’ils s’agissait de musiques traditionnelles ou plus modernes.

Ainsi, quelques musiques m’ont particulièrement aidé :

Izhpenn 12. Je dois tout à cette magnifique formation bretonne et à son premier album. Mélange improbable de chant breton et de musique orientale, l’album est un chef-d’œuvre d’ambiance, que je ne cesse d’écouter en boucle depuis des mois. Je crois bien que jamais musique bretonne ne m’avait happé à ce point, et montré que nos sonorités régionales « s’exportaient » bien vers d’autres supports musicaux… on ne trouve pas beaucoup de vidéos d’eux, mais en voici une :

Autre groupe qui m’a emporté sur la longueur : Toumast. Cette fois-ci, il s’agit d’un réel groupe Touareg. Leur rock enivrant et entraînant, parfois aussi proche de la transe, leur univers chaud, appel à l’aventure, m’a particulièrement aidé sur des scènes plus axées sur l’action, comme un passage de piraterie par exemple. Génial, vraiment, et je conseille particulièrement l’album Ishumar.

Suite au prochain numéro !