Archives de Tag: short stories

2018, be cool, please !

Bonjour à tous !

carnoplaste060-2017

Ock vous souhaite la bonne année, mais moi aussi ! 2017 ayant causé pas mal de dégâts, je la laisserai s’oublier d’elle-même. Néanmoins, sur le plan de l’écriture et par le biais de ce blog plus particulièrement, je me suis bien éclaté. Je vous ai proposé (et visiblement cela a beaucoup plu), des Suites Apocalyptiques, de courts textes très différents les uns des autres mais, finalement, appartenant à un même dessein, celui de montrer des fragments extérieurs ou intérieurs, impersonnels, ou personnels. « Apocalypse », ici, est pris au sens large et parfois ils n’est plus que symbolique. Peu importe, vous avez été très fidèles à ce projet, je vous en remercie. C’est plus de 100 000 signes et 21 histoires (+1, Le Terril, que je ne compte pas dans les Suites, et aussi 3 textes audios) écrits directement pour mes lecteurs, et diffusés gratuitement. Je ne dis pas que ces textes ne finiront pas en volume… j’y songe. Mais trouver un éditeur enclin à publier ce projet, je n’en vois pas pour l’instant. Quoi qu’il en soit, il faudra encore une ou deux saisons pour pouvoir constituer un volume. Je ne compte pas le prochain projet, B.A.D, qui sera un roman feuilleton diffusé en ligne, sur ce blog, et dont je vous ai déjà un peu parlé.

Par ailleurs, on devrait se retrouver en 2018 sur quelques salons et festivals (au moins deux). Ma nouveauté chez Critic, Des sorciers et des hommes, arrive en mai. Vous avez pu en lire deux morceaux dans l’anthologie Dyrméa. Une ou deux nouvelles (extraites de mes Suites) paraitront également en anthologie. Et ce sera déjà pas mal. Les autres projets arriveront au gré des rencontres et opportunités, de mes envies aussi. Je ne me prends pas la tête avec ça, je suis très heureux, chaque jour qui passe, d’avoir l’opportunité d’écrire ce qui me plaît.

J’espère, pour vous tous, une année 2018 pleine d’opportunités de faire ce qui vous plaît. De vivre ce que vous aimez. Au revoir les amis, et à très bientôt !

Publicités

Suites Apocalyptiques (Hors Série #2) : Médium.

Médium.

Paul n’avait jamais songé à faire appel à un médium. En réalité, en bon rationnel qui « ne croit que ce qu’il voit », il n’avait nul besoin d’une telle personne. Simplement, il avait fallu d’une soirée arrosée, d’une jeune femme qui lui soutenait mordicus que l’au-delà existait et qu’elle en avait eu la preuve, il avait fallu d’un nom et d’un numéro griffonnés sur une feuille de papier, et enfin de la curiosité, pour amorcer le geste d’un premier pas vers la réalité au-delà de la réalité.
Le médium, en l’occurrence, était une médium. Elle se prénommait Isabelle. Lire la suite