Archives de Tag: white collar

serial serieux nombreuh fort

Des compte-rendus d’épisodes de séries télé. Tout ça sera chaotique, absolument sans aucun doute aucun sans chronologie cartésienne. Et plein de spoilers, de fautes, d’erreurs (pas que de syntaxe), mais c’est pas grave.

___________________________

White Collar saison 3 épisode 9.

Rin’ n’va plus chez les Cols Blancs. Non non, vraiment. Caffrey semble avoir renoncé à Sarah. Il rigole des genoux ou quoi ? On ne va plus la voir ??? Remboursé ! C’est vrai quoi, Sarah, elle crève l’écran, et dans cet épisode 9, nous avons le droit à un sublime dégradé de robes, allant du rouge à l’orange… non, non, ce n’est pas possible, je vais pleurer. Sarah, quitte pas la série, ne nous laisse pas seuls avec Tiffany Hamburger Thiessen ! Ta grâce doit contrebalancer la grasse !

A part ça, rin’n’va plus chez les Cols Blancs ; Keller, le voleur psychopathe, est de retour avec son sourire d’huître fermée. Il fout le bordel, embête Sarah (rien que pour ça, peine capitale pour lui!). Mozzie apprend aussi que Caffrey l’a trompé (mais ce n’est pas pour ça que Sarah a quitté Neal). Rin’n’va plus on vous dit. Même Pailleteur Beurk m’a paru sympathique dans cet épisode.

Bon, si, en guest star, Faith vient déboîter quelques vampires la tête de Keller et bisouter Caffrey. Rôle somme toute inintéressant, mais Eliza Dushku à l’écran, j’arrive pas à trouver ça scandaleux.

__________________

Haven saison 2, épisode 3.

J’allais dire… rin’n’va plus à Haven. Mais ce serait une erreur. Rien ne va jamais à Haven. Au train où vont les choses, je me demande comment cette ville possède encore quelques habitants vivants. Cette fois-ci, on invoque Théodore Sturgeon et son Killdozer, dans un épisode où les machines prennent vie. Audrey & Audrey prennent une colloc qui va foirer aussitôt. Parce que Audrey, je vous laisse deviner laquelle, va devenir amnésique, comme devenue de trop dans la série, et renvoyée illico chez son petit copain que les scénaristes se sont empressés d’inventer. Dommage, elle apportait vraiment un truc, cette Audrey-là.

______________________

The Glades, saison 2.

Jim, ce gros cake de flic en Floride, hésite entre deux nanas qui le rendent marteau.

On s’en fout un peu beaucoup, RAS donc.

Publicités

sérial sérieux nombeur tou

Des compte-rendus d’épisodes de séries télé. Tout ça sera chaotique, absolument sans aucun doute aucun sans chronologie cartésienne. Et plein de spoilers, de fautes, d’erreurs de syntaxe, mais c’est pas grave.

White Collar saison 3 épisode 8
sous le titre de FBI : flic et escroc au Québec
Julie Lescault en France

Cet épisode craint. Pailleteur Beurk a la réplique du siècle : « J’ai du jambon en boîte si tu veux ». En plus Sara s’est tirée de chez Neal (pour venir chez moi, c’est sûr) à coups de larmoyants : « on est trooop différents ». Et puis l’intrigue qui sucks grave : Jones – fichtre je me dépêche d’écrire cette chronique avant d’encore oublier son nom, a des amis. Il vit dans un sous-sol et il a fait Harvard. Ouais. D’un coup, il a carrément pris du volume le Jones. Ce goujat est même toujours entiché de son ex mariée avec un de ses meilleurs amis. C’est cet ami qui est in trouble, à cause d’un trafic de Palladium. C’est vraiment pas intéressant. On s’en fout un peu quand même. Mais bon, la fin arrive et Neal fait un peu pipi dans sa culotte avant de dérober la liste qu’il cherche dans le coffre de Pailleteur Beurk, pendant que ce dernier fait un barbecue tout seul dans son van de surveillance. Mais pendant l’opération, Beurk lui téléphone et lui fait le coup du texan sympa : « Neal, viens donc  bouffer une saucisse avec moi dans le van, et apporte le ketchup, on pourra discuter de tous tes problèmes, passkon est friends et et que l’Agence tous risques à deux c’est mieux ». C’est Mozzie qui va pas être content. Et il aura raison. Parce que lui, pendant ce temps-là, il doit se taper la compagnie de l’inutile et mégère madame Beurk, incarnée par miss « j’ai abusé des chicken wings » Tiffany Amber Thiessen. Forcément.

________________

Haven saison 2, épisode 2.

Sympa. Toujours sympa. Et sans doute le meilleur épisode depuis longtemps. Les deux Audrey m’amusent. Physiquement, elles n’ont rien à voir entre elles, mais leurs petites manies communes amènent à sourire. L’intrigue avance peu, normal, on est toujours en début de saison, mais l’idée de l’épisode, sans être révolutionnaire (une fille a le pouvoir de faire resurgir la pire peur des gens rien qu’avec son regard, brrrr les boules)., est bien exploitée. Bidule (je me souviens jamais de son prénom, je suis nul en prénoms, na), le collègue d’Audrey retrouve des sensations et ça le rend heureux, du coup il sniffe des roses blanche tandis que Duke, le rebelle sur son bateau, est encore empêtré dans quelques magouilles liées à l’intrigue de cet épisode. Bon, fun.

__________________

Torchcwood saison 4 épisodes 2 et 3.

J’ai failli vomir. J’me suis dit que c’était reparti pour nous en mettre plein des mirettes mais non, Jack et Gwen passent la moitié de l’épisode dans un avion qui bouge jamais, dont on entend jamais les réacteurs. Mon dieu que c’est nul et mal fait. Heureusement, y’a une nana de Firefly qui est montée aussi dans l’avion qui bouge pas et comme elle veut que Torchwood disparaisse pour que Firefly revienne, elle empoisonne Jack , redevenu mortel, au cyanure. Elle se fait quand même démonter la tête (lol). ET Firefly reviendra pas. Sinon, la blonde sympa du premier épisode est devenue nunuche et Bill Pullmann tient bien son rôle de pervers intelligent et retors. Le troisième épisode était donc beaucoup plus prenant, avec les premières scène de cul (ça m’étonnait de la chaîne Starz, aussi, souvenez-vous de leur spartacus porno) un peu gratuites mais pas mal amenées. Bref, je regarderai la suite, même si je suis pas encore des masses emballé !